Une soirée chez la princesse Bibesco
02/02/2018
19 h 30
Montréal
Conservatoire de musique de Montréal
Google Map
Billets

Dans un quartier somptueux de Paris à la fin du XXe siècle, Hélène Bibesco accueille dans son salon des peintres, des écrivains, des sculpteurs et des musiciens. Formée au Conservatoire de Vienne en piano, Hélène Bibesco a été une concertiste remarquable. Aujourd’hui, c’est comme salonnière qu’elle se distingue, conviant des mondains, des amateurs de beaux-arts et des artistes à des soirées où se croisent des lectures publiques, le plaisir de la conversation, la bonne chère et la musique. Au-delà du divertissement, les soirées intimes d’Hélène Bibesco favorisent le financement de l’art et la création. Ce soir, le salon est l’espace d’une rencontre exceptionnelle entre trois des invités réguliers de la princesse : Fauré, Chausson et Enesco.

Georges Enesco
Sérénade lointaine pour piano, violon et violoncelle                      

Gabriel Fauré
Trio pour piano, violon et violoncelle, en mineur (op. 120)                                                                    

Ernest Chausson
Trio piano, violon et violoncelle, en sol mineur (op. 3)                                                                  

 

 

Vendredi 2 février 2018, 19 h 30
Conservatoire de musique de Montréal
4750, avenue Henri-Julien, Montréal
Stationnement disponible : 10 $

Billets :
20 $ (régulier) 7 $ (étudiant)
ou gratuit avec la carte privilège du Conservatoire

Conservatoire de musique de Montréal
514-873-4031, poste 313 ou admission.com

 

Les soirées intimes du Trio Hochelaga

Avec sa série Les soirées intimes, le Trio Hochelaga propose des programmes où le public est convié à découvrir les univers artistiques de personnalités dont les relations, les pensées et les modes d’expression s’expriment en musique.

La porte du salon s’ouvre sur un espace feutré. Artistes et amis sont rassemblés autour du piano. À cette époque, en marge des grandes salles de concert, d’opéra et de bal, ces soirées musicales intimes sont le lieu privilégié pour exprimer l’indicible. Les limites des formes sont dépassées. L’expression ne se borne plus aux cadres traditionnels et classiques. Les musiciens du Trio Hochelaga nous entraînent dans l’univers du romantisme!

« Seule la musique, puissance mystérieuse capable de remuer l’âme jusqu’en ses tréfonds les plus secrets, semble en mesure de traduire les moindres nuances du sentiment en toute spontanéité ».

 

Ludwig Tieck (poète du premier romantisme, 1773-1853)

Retour à la page Série montréalaise